Ouvertures oubliées

Je vous propose ces ouvertures oubliées.
Principalement réalisées en Corse vers Propriano où j’ai eu la chance de bourlinguer dans des demeures ou villages abandonnées.

L’ambiance, la lumière de ces lieux m’ont émues et vous en verrez ma traduction photographique dans cette sélection.
Ces photographies sont à la fois nostalgiques et heureuses, par la lumière qui les traverse et les ombres qui s’y dessinent. J’ai voulu jouer sur cette opposition et la mettre en images.
Les couleurs vives de certaines demeures contrastent avec les marques du temps. Le soleil corse fait le reste, amène beauté et poésie même en ces lieux oubliés de tous et difficiles d’accès.
Malgré le temps qui passe et détériore, l’horizon est radieux et lumineux, la nature reste belle.
Un sentiment heureux et optimiste s’en dégage, malgré des sujets photographiés abandonnés.

La dixième photo exprime encore d’avantage ce contraste entre le beau et le laid. Elle a été prise dans une base sous-marine allemande datant de la seconde guerre. L’endroit est chargé d’une histoire douloureuse et est devenu un lieu d’expositions aujourd’hui. Le béton, l’eau et la lumière tamisée s’offrent à nous dans un graphisme impressionnant par son gigantisme et son passé.

Uman